09.66.90.47.85 (9h00-17h00) rdvequus@gmail.com

Les pathologies du cheval dûes aux molaires

Les molaires sont les dents les plus au fond de la bouche, et les plus complexes des dents de tous les mammifères. Elles servent à écraser la nourriture, notamment les graines.

Les surdents

Définition : Les surdents sont des défauts provoqués par l’usure de la table dentaire formant des crêtes d’email.

Comme expliqué sur le chapitre des dents, celles-ci sont hypsodontes, c’est-à-dire qu’elles compensent l’usure de la table dentaire par l’éruption de 2 à 3 mm /ans, et étant anisognathia (c’est-à-dire que le maxillaire est plus large que la mandibule d’environ 20%). L’alignement imparfait des dents va aussi créer un défaut d’usure.

Conséquences : Les surdents blessent l’équidé du côté de la joue pour la maxillaire et du côté de la langue pour la mandibule. En principe les chevaux se blessent naturellement sur le fond de la bouche car les joues sont rétractées. Les blessures sur le devant son liées à la monte quand le cavalier sert trop fort la muserolle. Lorsque les lacérations sont trop importantes, le cheval chique c’est-à-dire qu’il fait des boulettes qu’on retrouve sur le sol (signe de douleur importante).

blessures dûes aux surdents du cheval

Dents de loup

La dent de loup est située au niveau des barres, accolée à la deuxième prémolaire. Elle fait son éruption entre 6 mois et 1 an. Très petite par rapport au reste de la denture, très sensible et placé bien souvent près de l’emplacement du mors. Elles sont de différentes tailles et différentes formes.

Si le cheval est monté avec un mors, elles peuvent interférer avec celui ci et si elles posent problèmes elles doivent être extraites. Cette situation peu rendre le cheval très vulnérable lors d’une action de main un peu forte. Les plus douloureuse sont les dents de loup sous gencive (incluses) ou déplacées.

Dent de loup

Rampes, pics : problèmes de contact avec le mors

Les rampes et pics peuvent se situer à l’avant ou à l’arrière, en haut ou en bas des premières ou dernières molaires. Bien souvent le problème se produit quand on a une légère avancée du maxillaire sur la mandibule.

De ce fait la dernière molaire du bas n’ayant pas de contact à 100% sur la molaire opposée, une excroissance dentaire va se former. Et de même pour la première prémolaire du haut. Les problèmes sont encore plus accentués si le cheval est prognathe (les dents du bas chevauchent les dents du haut). De même on peut retrouver le cas inverse mais plus rarement, si on a un décalage de la mandibule avancé par rapport au maxillaire.

Les rampes peuvent créer un problème de contact avec le mors et bloquer le mouvement d’avancée ou de recul de la mâchoire. Si ces rampes sont trop importantes elles vont créer un problème d’alignement de la mâchoire et produire de grosses douleurs sur l’articulation temporo-mandibulaire et peuvent bloquer le mouvement masticatoire latéral.

blessure rampe dent cheval

Crète transversale excessive.

Les molaires ont naturellement des crêtes transversales, plus prononcées quand les équidés sont jeunes. Elles ont un rôle très important dans le cycle de mastication pour écraser sa nourriture assez fine pour être digérée.

Les crêtes transversales excessives peuvent bloquer le mouvement de l’articulation temporo-mandibulaire et forcer l’équidé à ouvrir la bouche pour pouvoir avoir un mouvement latéral (avancée ou recul de la mandibule). Ceci ne semble pas important mais le mouvement de la mandibule et de l’articulation temporo-mandibulaire est vital pour l’équidé.

blessure dûes à une crête transversale excessive

Marche

Une marche ou dent dominante se reconnait lorsqu’elle est plus longue que les autres (soit par une dent opposée manquante ou une dent opposée endommagée.)

La marche va restreindre le mouvement masticatoire et celui de l’articulation temporo-mandibulaire et engendrer bien souvent des douleurs. La marche doit se réduire en plusieurs fois pour ne pas détruire la dent et laisser la dent opposée grandir et rétablir progressivement l’équilibre si cela est possible.

blessure dûe à la marche

La dentition en ciseaux

Cette dentition est rare, elle apparaît lorsqu’un cheval mange avec un seul côté. Elle se caractérise par une usure plus rapide, provoquant une modification de l’angle de la table dentaire du côté sollicité.

De gros problèmes de mastication et des douleurs sur l’articulation temporo-mandibulaire apparaissent, causant bien souvent une modification en diagonale des incisives.

blessure dûe à une dentition en ciseaux cheval

La dentition en vague

La dentition en vague est une usure inégale de la table dentaire, créant à certain endroit des dominances sur plusieurs molaires. Ce problème intervient bien souvent par un manque d’entretien de la table dentaire quand le cheval est jeune.

Les Dents lactéales qui persistent entrainent un retard d’éruption ou une anomalie sur une dent. La dentition en vague est difficile à traiter surtout sur les vieux chevaux, mais la plupart des cas peuvent être corrigés avec un travail régulier.

blessure dûe à une dentition en vague

Sur les 3 dessins suivants vous voyez les différentes pathologies détaillées.

Lieux

Interventions régulières en région lyonnaise, Rhône-Alpes et Suisse.
Déplacements fréquents dans les autres régions de France (Sud, Corse, Bretagne, région parisienne, Nord), Belgique.

Rendez-vous

Par téléphone du lundi au vendredi
de 9h00 à 17h00.
Tél: 09.66.90.47.85
ou en envoyant le formulaire

Contact

François Dall’Osteria
Dentiste équin diplômé
38C Chemin de Parenty
69250 Neuville Sur Saône
Port : 06.70.88.78.70
Mail :  rdvequus@gmail.com

Je souhaite faire contrôler la dentition de mon cheval

par un dentiste équin certifié !